Archive | Randonnée de la Draille RSS feed for this section

Autour de Donzère

22 Jan

22 Janvier Autour de Donzère. Pas de guide officiel pour cette journée et la météo  n’était vraiment pas optimiste. Nous avons quand même décidé de randonner à partir de Donzère pour rentrer rapidement si le temps se gâtait.

Merci à Claude qui connait bien les chemins des alentours car nous avons fait une bonne randonnée en montant au sommet du Navon par des chemins serpentant entre les chênes pour admirer son panorama à 360° et comme le temps ne se dégradait pas nous avons prolongé cette rando au gré des envies. Descente le long du Rhône en passant entre deux Oppida, pas grand-chose à voir que des tas de pierre, mais une belle vue sur Viviers et ses statues de St Michel et de la Vierge et la vallée du Rhône se prolongeant au nord. Traversée du pont pour rejoindre Viviers, montée à la statue en piteux état de St Michel. Nous sommes descendus par l’ouest pour passer voir l’arche qui est malheureusement cachée par la végétation puis avons longé le petit canal où nageaient de magnifiques cygnes.

Publicités

Belvédère du Serre de la Garde

17 Déc

17 Décembre Belvédère du Serre de la Garde. Belle journée,  sans vent avec un beau soleil pour randonner au milieu des vignes au nord de Cairanne. (Topo utilisé)

Nous sommes partis du village de Cairanne pour monter à travers les vignobles jusqu’au belvédère du Serre de la Garde. Quel plaisir de grappiller quelques raisins, laissés après les vendanges, plus que murs et admirablement sucrés. Le panorama sur la vallée de l’Aygue est magnifique vu du belvédère. Beaucoup de chemins balisés ou non dans ce coin, la carte n’étant pas de première jeunesse, nous avons marché au gré de l’humeur du guide. A midi nous avons apprécié la petite sieste au soleil puis nous sommes retournés au point de départ en évitant soigneusement les chemins goudronnés. Nous n’avons pas pu résister à l’invitation de la magnifique porte du vieux village de Cairanne. Nous n’avons pas regretté car c’est un superbe petit village circulaire très bien entretenu.

Autour de la montagne de Lusset – Le Serre de Turc

4 Déc

04 Décembre Autour de la montagne de Lusset – Le Serre de Turc. Froide cette journée, mais sans vent avec un beau soleil, la sortie était très agréable pour randonner au sud de Dieulefit. Cette randonnée physique avec alternance de montées et descentes nous a permis de supporter les premières agressions de l’hiver. (Topo utilisé)

Nous sommes partis du lieu-dit Le moulin sur la route de Dieulefit pour une montée vers le nord pour atteindre le GR429 qui longe la crête de la montagne du Dieu Grâce. Pas trop de vue sur cette crête, le GR passe en forêt. Arrivés au cole de la Ruche nous avons continué vers l’est pour remonter en crête puis descendre au Serre de Turc. Pas facile de trouver le chemin prévu, nous avons rejoint la route un peu plus bas que prévu. Nous sommes passés près du château de Monjoux puis contourné la montagne de Lusset pour retourner au départ en passant par Baume la Lance., Baume Vachon étant propriété privée et interdite. La dernière crête sur le GR9 nous offre quelques panoramas qui manquaient à cette randonnée.

La montagne des Ventes

19 Nov

19 Novembre La montagne des Ventes. Beau temps pour cette belle rando de fin d’automne. (Topo utilisé)

Départ de Dieulefit pour une montée à travers les arbres roux. Nous n’avons pas suivi le topo mais emprunté  les chemins suivant l’humeur du guide et la pression du groupe pour aller au sommet. De belles vues du sommet de la montagne des Ventes en particulier sur l’église de Comps.

La Dent de Marcoule

6 Nov

06 Novembre La Dent de Marcoule. La météo annonçant de la pluie un peu partout, nous avons cherché un endroit où le risque était moindre, c’est donc dans la Gard près de Chusclan que nous sommes allés randonner. (Topo utilisé)

Départ du parking du sentier de découverte, au nord de Chusclan pour une montée entre les chênes et les nombreux arbousiers. Bien que les fruits ne soient pas d’une saveur extraordinaire, nous n’avons pas résisté au plaisir d’y gouter. Les nombreuses vignes flamboyantes avec leurs couleurs automnales nous ont également régalés de leur raisins oubliés par les vendanges. La trace du topo passant par des passages sans chemin inscrits sur la carte IGN, bien m’en a pris d’importer cette trace sur mon propre GPS sinon nous aurions eu quelques difficultés à suivre le tracé. Les trop nombreux chemins coupe feu non inscrits sur carte nous ont également embrouillé pour suivre l’itinéraire. Mais le jeu en valait la chandelle car quels beaux panoramas sur les vallées de la Cèze et du Rhône, le château de Jonquier perché sur sa colline, celui de Gicon également perché dont nous avons eu le plaisir de visiter les ruines bien restaurées en parties, la citadelle de Mornas, les sites nucléaires de Marcoule et du Tricastin…

La montagne d’Arsuc

29 Oct

29 Octobre La montagne d’Arsuc. La nature avait vêtu ses parures d’automne dans ce très beau panorama à 360° au sommet de cette montagne. (Topo utilisé)

Départ peu après le village de Ruissas dans la vallée de l’Ouvèze pour une montée entre vignes et forêt jusqu’au col de Chauvac. Traversée de la longue crête pour arriver au sommet  de la montagne de l’Arsuc avec vue sur le Ventoux, les Ecrins, le Dévoluy la Vercors et autres montagnes que certains ont déjà gravies. La descente est raide pour atteindre le col de Perty. Nous avons emprunté un chemin en pointillé sur la carte mais très peu visible sur le terrain pour rejoindre le chemin balisé qui nous a conduits au parking de départ.

Le circuit du Doulet

16 Oct

16 Octobre Le circuit du Doulet (Dunière/Eyrieux). Très belle randonnée en Ardèche avec passages ludiques, beaux paysages et quelques cueillettes. (Topo utilisé)

Départ du village de Dunière sur Eyrieux en remontant la vallée de la Dunière que nous avons traversé à deux reprises. Passages ludiques à proximité du site d’escalade dont les voies ont un nom évocateur quant à leur difficulté. Beaux panoramas sur la vallée avec de belles maisons en pierre. Nous avons gouté quelques pommes, noix, châtaignes et mures le long des chemins. Après St Michel de Chabrillanoux nous sommes passés dans la vallée de l’Eyrieux pour un retour au point de départ. La beauté des paysages compensent largement les passages inévitables sur les routes goudronnées.

La montagne du Linceul

8 Oct

08 Octobre La montagne du Linceul. Nous avons reporté la rando de la semaine dernière annulée pour cause de mauvaise météo. (Topo utilisé)

Beau temps pour cette randonnée de début d’automne, le soleil compensait largement la fraicheur de l’air. Nous sommes partis du hameau de La Batie entre Buis les Baronnes et Beauvoisin pour une montée à travers les oliveraies, truffières puis la forêt jusqu’aux cols de la Pousterle et du Linceul. En se retournant nous avions un magnifique panorama sur la vallée et le mont Ventoux. Nous avons continué jusqu’au sommet du Linceul pour admirer les vues sur le Dévoluy. La nature commence à se parer des couleurs flamboyantes de l’automne. Pique nique dans une clairière, et après un petit repos réparateur nous sommes retournés aux voitures par le col de Milmandre.

Week-end dans les Pyrénées Pic du Canigou

14 Juil

14 au 17 Juillet Week-end dans les Pyrénées. Pour clore en beauté la saison 2015/2016 nous sommes partis le week-end du 14 juillet dans les Pyrénées avec pour objectif de gravir le mythique Pic du Canigou avec une nuit en refuge.

14 juillet Refuge des Cortalets par le Pic du Canigou (Topo utilisé). Nous sommes partis de bonne heure de Donzère pour le parking de Randé, au pied du Canigou, 1,5 Km avant le refuge des Mariailles. Monté par le GR10 que nous avons quitté pour passer à coté du refuge Arago. D’abord en forêt puis dans les estives où l’herbe est très vigoureuse avec de très nombreuses fleurs de toutes les couleurs. Peu après le refuge l’univers devient plus minéral, la montée se fait de plus en plus raide en particulier le dernier passage par la cheminée. Dommage le temps qui a été magnifique en début de rando s’est dégradé et au sommet, nous n’avons pas pu admirer le panorama à sa juste valeur. Pas de pluie mais de la brume masquait le paysage. Encore un petit effort pour descendre au chalet des Cortalets ou nous avons fait un bon repas et passé la nuit.

15 juillet Des Cortalets au parking Randé (Topo utilisé). Retour au parking par le GR10 passant par l’abri La Casteille et le refuge de Bonne Aigue. Temps magnifique, nous avons pris le temps d’admirer les panoramas et les rhododendrons et autres fleurs dont un lys des Pyrénées que la plupart d’entre nous n’avait jamais vu. Aux voitures nous avons pris la direction de Mantet pour notre gîte. Première expérience de nuit en yourte, c’est confortable si l’on se sert du chauffage.

16 juillet Le Porteille de Mantet  (Topo utilisé). Les troupes étant un peu fatiguées des 2 dernières rando, nous avons décidé de raccourcir la grande boucle prévue passant par le Pic de la Dona pour se limiter au Porteille de Mantet. Nous sommes partis du gîte pour descendre dans le magnifique village de Mantet avec ses maisons en pierre qui ont étaient bien rénovées, après l’arrivée de la route il y a 50 ans et de l’électricité en 1983. La montée est agréable le long du torrent, d’abord dans la forêt puis dans les estives. Avec le beau panorama sur le village nous sommes montés jusqu’au Porteille de Mantet sous le regard de plusieurs isards qui broutaient au loin. Au col, belle vue sur l’Espagne et la station de ski de Valter. Le Pic de la Dona, à droite, est encore bien haut de ce col, mais nous n’avons pas pu résister à l’attrait du petit sommet à gauche qui nous a offert un superbe panorama à 360°. Descente par le même chemin en prenant le temps d’épier les isards et de tremper nos pieds dans l’eau glacée du torrent. Arrivée au village de Mantet nous avons goûté la bière nouvellement brassée dans le village tandis que le berger rentrait ces brebis à la queue leu leu, le Patou devant et les autres chiens de berger derrière.

17 juillet Les gorges de la Carança (Topo utilisé). Pour le dernier jour du week-end, une balade plus ludique était planifiée avec des passages en balcon en bord de falaise, des passerelles accrochées à la paroi et des ponts de singe pour traverser les gorges étroites de la Carança. Nous avons tous apprécié ce moment de détente ainsi que ces Lys Martagon accrochés à la paroi avant de rentrer au bercail.

Le Vieux Chaillol

2 Juil

2 Juillet Le Vieux Chaillol. C’est le point culminant du Champsaur, au nord de Gap, que nous avons sélectionné pour point d’orgue de cette saison. Dure randonnée pour dépasser les 3000 mètres d’altitude avec de long passage sur des névés. (Topo utilisé).

Départ de la station de Chaillol à 1600 mètres, une montée d’également 1600 mètres de dénivelé nous attendait. Comme l’ascension allait être longue et éprouvante, nous avons pris une allure assez modérée en forêt, au milieu des cascades et des nombreuses variétés de fleurs. Au col de la Pisse le paysage devient plus minéral, nous étions presque à la moitié du dénivelé et les troupes encore fraîches pouvaient admirer les panoramas de part et d’autre du col. A partir de 2500 mètres d’altitude il nous a fallu traverser quelques névés. A partir du col de Côte Longue le vent rafraîchissait l’air, une tenue hivernale était de rigueur. A 2700 mètres d’altitude nous avons atteint la cabane des parisiens, cabane en pierres qui a été construite pour les ouvriers creusant un canal d’irrigation (il faut dire que l’eau ruisselle de partout autour de nous) à la fin du XIX° siècle. A partir ce cet endroit la pente se fait bien plus raide, les névés plus nombreux et nous sommes contraints de poser les mains par endroit. La progression plus difficile, les nuages de plus en plus sombres et les quelques gouttes de pluie atteignent le moral de certains. Mais après les encouragements du groupe nous nous retrouvons tous au sommet pour le pique nique dans un magnifique panorama à 360°, que ce doit être magnifique par beau temps ! Pas de temps à perdre car la pluie menace et nous entendons même deux ou trois coups de tonnerre. La descente dans les névés est plus rapide même si bon nombre d’entre nous ont fait des glissades involontaires sur les fesses. Encore quelques gouttes de pluie, puis les nuages s’étant un peu dissipés nous ont rendu la descente plus agréable. Une marmotte paraissait bien étonnée de voir des randonneurs dans cette ambiance hostile qu’il faut bien affronter pour admirer ces magnifiques panoramas.