Archive | Randonnée de la Draille RSS feed for this section

Croix du Bésot.

18 Fév

18 Février Croix du Bésot. Pour notre « repas trappeur » nous avons choisi le confort relatif de la Cabane de Marcel. (Topo utilisé).

Nous sommes partis d’Ourches pour monter sur crête de la Raye. Nous étions sous les nuages mais au loin nous avons vu Valence qui bénéficiait du soleil. Arrivés sur la crête les arbres étaient givrés dans un léger brouillard. L’option d’aller-retour au pylône, point culminant de la crête, n’a pas eu de succès, nous sommes allés directement faire notre petit barbecue, accompagné de vin chaud, devant la cabane de Marcel. L’après midi nous sommes descendus pour  visiter le vieux village de Cobone où une construction neuve dénote à coté de la tour médiévale. Après une petite suée dans la dernière montée, retour au parking de départ

Publicités

Louyre et le Col de Valaurie depuis Vesseaux

3 Fév

03 Février Louyre et le Col de Valaurie depuis Vesseaux. C’est en Ardèche que nous sommes allés randonner ce premier samedi de février, avec un temps qui se couvrait au cours de la journée, mais pas de pluie. (Topo utilisé).

Nous avons démarré du village de Vesseaux, près du Caveau pour une montée sur la crête de Serre Noir. Nous nous sommes dirigés vers le nord jusqu’au col de Valaurie en passant par le bel hameau en pierre bien entretenu de Louyre. Après avoir profité du paysage au col de Valaurie, nous avons marché en crête en direction du sud en admirant les panoramas de part et d’autre de la crête sur les vallées et montagnes enneigée ainsi qu’un vue sur l’imposant château de Boulogne.

Montagne de l’Essaillon – Garde Grosse

21 Jan

21 Janvier Montagne de l’Essaillon – Garde Grosse . La mauvaise météo nous a fait changer de lieu de randonnée. Nous sommes allés du coté de Nyons où le ciel était plus accueillant. (Topo utilisé).

Partis de Nyons pour une montée sur la montagne de l’Essaillon, puis nous avons longé la crête, sous un temps superbe avec un peu de vent, avec une vue imprenable sur Nyons et la vallée de l’Eygue. Un pique nique avant d’atteindre la sommet de Garde Grosse et c’était déjà le moment de redescendre aux parking de départ.

Le Navon à partir de Châteauneuf

6 Jan

06 Janvier Sommet du Navon..C’est tout près de chez nous que nous avons commencé de randonner cette année (Topo utilisé). Comme nous savions que le GR 429, qui permet de monter au sommet du Navon par le nord, a été dérouté sur une route goudronnée, nous avons décidé de monter au sommet par l’ouest où la carte IGN nous montre des chemins en pointillé.

Partis de Châteauneuf, nous avons traversé la vieille citée avec ses porches et sa maison du XIV° siècle pour rejoindre les remparts sur la crête et le GR429. Nous avons quitté ce GR et marché à vue en suivant les drailles pour atteindre le chemin en pointillé sur la carte qui monte au sommet par l’ouest. Ce chemin est assez difficile à suivre à cause de la présence de nombreux buis martyrisés par la pyrale. Au sommet nous avons admiré les panoramas sur Viviers, la vallée du Rhône d’un coté et, après avoir fait quelques pas à l’est pour atteindre une clairière, la forêt de Saou, le Vercors, le Ventoux caché par les nuages bas de l’autre coté. Descente par le nord et nous nous sommes dirigés vers le sud pour aller voir l’ancien plan d’eau artificiel du château de Belle Eau où nous avons piqueniqué à l’abri du vent. Retour au point de départ par l’oppidum (au sud de « les oliviers » noté sur la carte IGN) et sa vue sur la vallée du Rhône, descente très raide pour atteindre la gare de Châteauneuf, remonté en direction des remparts pour passer à coté d’un moulin en piteux état et rejoindre notre chemin de départ au niveau de la statue de ND du Rhône.

Crêtes de Saint Amand

17 Déc

17 Décembre Crêtes de Saint Amand. Le beau temps même avec un froid d’hiver mais à l’abri du vent la plupart de la journée a rendu cette randonnée fort agréable entre Ventoux et Dentelles de Montmirail. (Topo utilisé) Le topo était une base et nous avions prévu de faire une boucle supplémentaire sur la crête d’Arfuyen.

Partis du col de Suzette pour suivre le parcours de la randonnée. Mais comme nous marchions sur du goudron, nous avons décidé d’emprunter un sentier à droite beaucoup plus sympa qui devait, d’après la carte, nous conduire au même endroit. C’était sans compter les nombreux chemins que nous avons croisés, bien sûr nous avons choisi le mauvais à un croisement et nous nous sommes retrouvés au dessus du cirque de Saint Amand avec son beau panorama avec Suzette au centre. Lorsque nous sommes remontés pour retrouver le GR, nous avons décidé, compte tenu de la perte de temps, de ne pas faire la boucle sur la crête Arfuyen, sans regret car une battue au gros gibier avait lieu à cet endroit. Après le pique nique au soleil, abrité du vent au Pas du Loup nous avons remonté la crête de Saint Amand jusqu’à l’extrémité ouest en admirant les paysages au sud, au nord et sur les dentelles de Montmirail à l’ouest. Puis nous avons rejoint le point de départ en contournant l e sommet par l’ouest.

Valvignères – les crêtes de Berg

2 Déc

2 Décembre Valvignères – les crêtes de Berg. Le temps était froid et couvert, tout comme nous, pour cette randonnée hivernale. Nous nous attendions à marcher dans la neige après les précipitations de la veille, mais tout avait fondu, il ne restait que quelques traces. (Topo utilisé)

Point de départ : le village de Valvignères situé au fond de la vallée au milieu des vignes. Nous avons fait la randonnée dans le sens inverse du topo et avec un petit rajout sur la partie la plus au sud. Cette randonnée se fait principalement sur des grands chemins dans les bois mais offre de beaux panoramas sur les crêtes. Les couleurs d’automnes auraient été sublimées par un beau soleil, dommage! Rencontre avec des chasseurs sympas qui ont laissé quelques traces de sang de sanglier sur le chemin. Nous avons pu admiré Valvignères et son clocher aux tuiles vernissées.

La Montagne du Ruy

18 Nov

18 Novembre Montagne du Ruy. Vent, nuage et froid nous ont accompagnés durant cette sortie qui, si elle ne nous a pas offert les panoramas au sommet, a quand même eu son charme. (Topo utilisé)

Point de départ du petit village de Vesc pour une montée à travers les bois aux couleurs d’automne. Avant d’atteindre la crête nous avons marché sur quelques plaques de neige. A la première aire de départ de parapente nous avons décidé de faire l’aller-retour jusqu’au sommet où le versant nord avait décoré sa végétation de givre, comme les grand magasins décorent leur vitrines pour Noël. Nous avons pris notre temps pour admirer cette beauté de la nature malgré le froid. Les vues sur les alentours étaient masquées par la brume. Pas facile de trouvé un endroit sympa pour le piquenique le long de ces grands chemins carrossables de la descente. Le soleil a daigné apparaitre un peu avant l’arrivée au point de départ.

Combes et baume du Chat, sud Ventoux

5 Nov

05 Novembre Combes et baume du Chat, sud Ventoux.. C’est grâce à Nicole que nous sommes partis randonner, car elle nous a poussés à partir malgré la météo. Elle annonçait la pluie jusqu’à 10, alors nous avons décalé notre départ d’une heure et merci à Nicole car les nuages ont laissé place à un beau soleil, pas très chaud à cause du mistral, mais nous en avons bien profité. (Topo utilisé)

Partis des Clops, au nord est de Bedoin, sur le GR91 en direction de l’est. Après un grand kilomètre, nous avons remonté la belle Combe de Curnier parée des couleurs automnales avec ses passages étroits. Après le piquenique et un petit repos au soleil au Jas des Landérots, nous sommes partis vers l’ouest par le GR91B pour passé au Jas du Pié gros puis jusqu’à la Beaume du Chat en s’arrêtant de temps à autre pour admirer le panorama sur la plaine au sud. Comme nous étions partis une heure après l’heure prévue, nous avons écourté la rando pour rejoindre le départ par le fond du vallon de Beaume du Chat qui est très agréable car peu de pierre sur le sentier. Ont-elles toutes été utilisées pour bâtir les murets que l’on a vu au long de la descente ?

Le Sommet des Fourcats

21 Oct

21 Octobre Le Sommet des Fourcats.. C’est au nord ouest du petit Luberon que nous avons randonné lors de cette belle journée ensoleillée, même un peu chaude pour la saison.  (Topo utilisé)

Départ de Robion en direction des rochers de Baude et du sommet de Castelas avec de beaux passages en vire creusés dans la roche qui laisse voir de magnifiques panoramas sur Cavaillon. Montée jusqu’au sommet des Fourcats en surplombant les vallons du Colombier et de la Sapine. Pour profiter de cette météo clémente, nous avons décidé d’allonger la rando en descendant par le vallon de Combrès magnifique avec ses couleurs d’automne et qui a perdu son passage délicat qui nous a un peu gênés la dernière fois que nous y sommes passés, grand merci à ceux qui aménagent les sentiers de randonnée. Retour au point de départ par le GR6/GR97. Les falaises dans le calcaire nous réservent toujours des surprises avec ses grottes et arches monumentales.

La croix de Chaumiène

8 Oct

08 Octobre La croix de Chaumiène.. Journée ensoleillée pour cette randonnée en Ardèche. L’accompagnateur ne nous a pas fait suivre le tracé du topoguide pour éviter la rive droite de l’Ardèche.

(Topo utilisé)

Nous sommes partis de Mayres à travers les châtaigniers et les belles calades qui font le charme de l’Ardèche. Bien sûr quelques uns d’entre nous ont glané quelques châtaignes pour une poêlée. Pour éviter le vent en crête nous avons piqueniqué à l’abri d’une falaise un peu avant la croix de Chaumiène devant un panorama imprenable sur la vallée et ses couleurs automnales. La montée est raide pour atteindre la crête où se trouve cette croix en piteux état. Mais la récompense méritait l’effort, belles vues sur la vallée de l’Ardèche et la croix de Beauzon d’un coté et les montagnes au nord où le Mont Gerbier se dresse fièrement. Nous avons longé cette crête jusqu’au Serre du Mouton pour redescendre au point de départ.