Archive | Non classé RSS feed for this section

La grotte et le Pas de Pabro

21 Avr

21  Avril La grotte et le Pas de Pabro Magnifique randonnée très variée sur la Grande Courmouse pour cette journée estivale. (Topo utilisé).

Nous sommes partis de Châtelus, peu après Pont en Royans pour une montée raide dans les bois jusqu’à la grotte de Pabro. Après la visite d’une partite de cette belle grotte avec ses superbes stalagmites et draperies, montée sur le plateau de la Grande Courmouse par le Pas de Pabro. La montée était raide pour arriver à la grotte, mais pour grimper, doit on dire escalader, jusqu’au Pas de Pabro c’était encore plus pentu avec un terrain glissant et des cailloux que roulent. Heureusement ce long passage est équipé de cordes très utiles. Sur le plateau les pentes et les sous bois sont des plus agréables avec des points de vue magnifiques de part et d’autre de la Grande Courmouse. Passage au Pas des Voûtes ainsi qu’aux deux belvédères sur les gorges de la Bourne. Descente par le Pas de l’Allier sur le sentier en pente douce avec en permanence le panorama imprenable sur la vallée de la Vernaison. Nous avons eu chaud lors de cette descente sous le soleil et sur les rochers.

Publicités

Les Ecrins.

14 Juil

11 au 14 Juillet Les Ecrins..

Les très beaux paysages des montagnes des Ecrins

Nous rend poète à user l’alexandrin.

Le samedi 11 juillet, rando au Glacier Blanc

Montée au refuge puis bord du Glacier Blanc.

Paysages magnifiques, Chamois sur des névés

Formidable journée, mais retour fatigués.

Le dimanche 12 juillet, départ du Lautaret

Au programme Lac d’arsine, et vue sur son Glacier

Des marmottes à foison, des fleurs dans les prairies

Une avalanche vers la Meige fait entendre son cri.

Le lundi 13 juillet le col du Chardonnet

Montée en alpages, et passage de rochers

Au Grand Lac reposant, ambiance féérique

Puis montée sur le col, paysage magnifique

Mardi 14 juillet au lac de l’Eychauda

Montée difficile pour atteindre le Nirvana

Pique nique au bord du lac sous un soleil de plomb

Descente dans la vallée, retour à la maison

Les Boules de Gargantua

28 Mar

28 Mars Les Boules de Gargantua..Cette randonnée nous voulions la refaire depuis que nous l’avions faite en février 2011. (Topo utilisé).

Outre les curiosités géologiques, d’énormes « boules » de pierre qu’offre cette randonnée tout au long du chemin, elle permet de marcher dans de belles calades entourées de châtaigniers d’âge respectable et de voir des magnifiques maisons en pierres et des panoramas sur les vallées ardéchoises. De belles jonquilles ont agrémenté cette journée dont certaines s’épanouissaient au milieu des falaises.

La croix du Bésot en hiver.

22 Fév

22 février La croix du Bésot. Ambiance hivernale pour notre repas trappeur annuel avec de la bonne neige fraiche.

Du petit bois et du charbon de bois dans les sacs à dos et nous voilà partis du petit village d’Ourches pour une montée à travers bois. Au fur et à mesure de la montée la hauteur de neige augmentait pur atteindre près de 10 cm à la cabane de Marcel. En crête, nous étions un peu dans le brouillard et nous envions le soleil sur les monts d’Ardèche. Mais quel plaisir de marcher sur une neige immaculée et sans trace, sauf de quelques animaux. Nous avons apprécié le confort de la cabane de Marcel pour notre repas trappeur avec grillade et saucisses au feu de bois. Au retour nous sommes partis au sud pour traverser le Bois Cocu et rejoindre Ourches par la croix du Bésot.

Week-end dans les Pyrénées

25 Juil

29 mai au 1° juin Week-end dans les Pyrénées. C’est dans les Pyrénées que nous avons passé ce long week-end de l’Ascension.

Jeudi 29 mai : Le Pech de Bugarach : Nous avions envie d’enfin se rendre compte de l’endroit qui aurait été sauvé lors de la « fin du Monde ». Ce gros rocher n’est pas sans intérêt pour les randonneurs car on y découvre des panoramas magnifiques et des passages amusants avec d’autres pimentant la marche. (Topo utilisé).

Vendredi 30 mai : Le Lac de Naguille. Changement de programme, nous avons décidé de faire un boucle du coté du lac de Naguille qui est plus proche du gîte que la randonnée prévue. Partis des forges d’Orlu pour une montée à travers bois jusqu’au lac. De longs névés à traverser nous ont ralentis. Arrivés au lac nous avons décidé de ne pas faire le boucle car la neige rendait impraticable le chemin, de plus le brouillard s’était invité. Nous avons mangé dans la grotte près du lac et sommes redescendu par le même chemin.

Samedi 31 mai : La pluie ne nous a pas permis de randonner, alors nous avons fait une sortie shopping à Andorre sous les giboulées de neige.

Dimanche 1° juin : Chateau de Puylaurens, pour le jour du retour nous avons fait une petite marche qui nous a permis d’admirer le château Cathare de Puylaurens sur toutes les coutures.

Menglon- La grésière

29 Mai

14 juin Menglon- La grésière. Randonnée sympa avec de belles vues, un passage en vire après le tunnel. (Topo utilisé).

Partis des Gallands pour une montée en fond de vallée jusqu’au col de Mian puis celui du Fays. Passage de l’autre coté de la crête direction nord/est pour rejoindre la GR91 qui nous ramène aux Gallands en passant par le tunnel, un bien grand mot pour ce passage, et un passage aérien équipé de câble.

Weekend Valdrome été 2013

21 Juil

20/21 Juillet Weekend Valdrome Ce petit weekend à Valdrome où nous espérions trouver un peu de fraîcheur sur les hauteurs.

20 juillet la crête de la montagne de Dinbaret, Serre beau point, col de Bruit jusqu’au point de vue. Départ de Valdrome, montée dans les bois pour atteindre la crête. Pas de fraîcheur en ce mois de juillet mais beaux panorama de part et d’autre de la crête, de belles fleurs et les vautours qui nous ont survolés durant le pique nique.

21 juillet la montagne de Tarsimoure. Départ sur le chemin après Vaugelas. Montée dans les bois, passage équipé de câble, bien utile, pour la dernière atteindre la crête. Là aussi beau paysages et belles fleurs et beaucoup de chaleur.

Week-end à Chamonix

14 Juil

14 au 17 Juillet Week-end à Chamonix
14 Juillet : L’Aiguillette des Houches : Le temps couvert et les hauteurs dans le brouillard ne nous ont pas arrêtés pour cette mise en jambe.

Partis de l’entrée du parc animalier de Merlet, ou nous avons pu apercevoir quelques cerfs et bouquetins, pour une montée sur le mythique GR du tour du Mont Blanc jusqu’au refuge de Bel Lachat, passage du col et traversée vers l’ouest pour atteindre l’Aiguillette des Houches où comme magnifique panorama annoncé par le topo guide nous n’avons eu que le grand rideau blanchâtre du brouillard. Sans rancune nous avons apporté notre pierre au grand cairn du sommet. Durant la descente par les chalets de Chailloux le ciel s’entrouvrait pour nous laisser entrevoir le massif du mont Blanc à travers des fenêtres fugitives.
15 Juillet Le Lac Blanc : Départ du col des Montets avec un ciel dégagé sur les Drus et l’Aiguille verte mais couvert sur le reste du massif.
Au fur et à mesure de la montée le massif se dégageait petit à petit. Arrivés aux lacs de Cheserys on pouvait admirer ce magnifique panorama avec leurs sommets de plus de 4000 M que nous avons mitraillé avec les appareils photos. Encore un effort, une montée sur les échelles et nous voilà arrivés au lac Blanc très fréquenté. Après le pique nique au bord du lac avec des choucas pas très farouches, le petit café au refuge nous sommes descendus en faisant une petite boucle par le chalet des Cheserys. A la remontée deux bouquetins ornés de grandes cornes ont pris la pause pour les photos, nous étions à quelques mètres et notre présence ne semblait pas les déranger. Plus tard c’est au tour de deux femelles bouquetins de jouer à la star. A l’arrivée au point de départ c’était un chamois qui attendait.
16 Juillet Le Cheval Blanc : C’est en Suisse du barrage d’Emosson que nous sommes partis.
Montée en longeant le lac d’Emosson puis par la gorge sauvage de la Vaudale où se trouve des passages raides et d’autres étroits pour arriver au bout du lac de vieux Emosson. Là nous avons passé un peu de temps pour regarder les traces de dinosaures imprimées dans le rocher. Montée au col vieux Emosson où nous avons pique niqué. Ici quelle tranquillité, beaucoup moins de monde qu’au lac Blanc et un paysage lunaire. Après midi, montée au sommet de Cheval Blanc pour certains avec son panorama magnifique à 360° dont toute la chaine du mont Blanc jusqu’au Cervin ou montée vers la pointe à Corbeaux pour d’autre où la vue est également digne d’une carte postale. Pour le retour nous avons contourné le lac du vieux Emosson dont la rive est garnie de fleurs. Après un passage entre les 2 lacs nous avons retrouvé le chemin du matin où des jeunes bouquetins aussi peu farouches que ceux de la veille nous ont fait le plaisir de poser devant les objectifs.
17 Juillet La randonnée prévue a été annulée par la pluie, alors nous sommes retournés au bercail avec plein de belles images et de bons souvenirs dans la tête.

Les dentelles de Montmirail

18 Juin

18 Juin Les dentelles de Montmirail La randonnée prévue ce jour là devait nous amener dans le Diois mais la météo n’étant pas de la partie nous avons bifurqué vers le sud où le beau temps devait arriver en cours de journée.

Pas de regret car le ciel était plus dégagé au départ du parking du Cayron près de Gigondas pour une montée au nord est sur la crête nord où nous avons pu admirer les dentelles sarrasines. Passage au pas de l’Aigle et montée sur la crête Saint Amand où un épais brouillard nous attendait, aucune visibilité et une forte humidité. Le temps de descendre vers le sud à la chapelle Saint Christophe le brouillard avait complètement disparu. Nous sommes descendus voir la très belle cascade pour remonter par le chemin possédant des passages sympas à escalader. Après la traversée en crête des dentelles sarrasines certains ont fait sont montés voir la chambre du Turc et le panorama au nord des dentelles après la traverser du boyau creusé dans la riche. Retour aux voitures par des pierriers amusants pour certains.

Les gorges de la Daronne

17 Mai

18 Avril Les gorges de la Daronne Départ de Colombier le vieux pour une boucle en Ardèche du nord. Les cerisiers en fleurs, une vierge majestueuse sur une colline ont attiré notre attention. Après une petite sieste retour en passant par les belles gorges encaissées et sauvage de la Daronne, traversée sur une passerelle qui a donné quelques craintes à certains.