Tête de Mouret – Pas de l’Eygues

2 Sep

02 Septembre Tête de Mouret – Pas de l’Eygues Beau temps pour cette randonnée de reprise de la saison au alentour de Rémuzat dans la vallée de l’Eygue. (Topo utilisé).

Partis de Rémuzat pour une montée agréable sur une grande piste puis en forêt jusqu’au pas de l’Eygues. Nous avons pris la piste plein sud en direction du vieux village de Clermont avec un passage sur une vire donnant une magnifique vue sur la vallée. Après avoir visité la cabane de Clermont nous sommes montés à la Tête du Mouret, puis retour sur Rémuzat par un sentier pour « randonneurs confirmés » avec des passages étroits et aériens.

Publicités

Week-end dans la vallée du Drac Blanc

14 Juil

14 au 17 juillet Week-end dans la vallée du Drac Blanc. Week-end bien réussit malgré la météo qui nous a empêchés de suivre le programme, mais nous avons pu tout de même marcher dans de magnifiques paysages. La ferme auberge de Prapic, où nous avons logé, nous a permis de suivre la finale et la France a été championne du monde.

14 juillet : Cascade de la Pisse : (Topo utilisé). Après la route pour atteindre le point de départ ‘Les Borels dans la vallée de Champoléon), une petite rando était prévue. Belle montée en forêt avec de belles fleurs de montagne. Il a fallu traverser quelques névés, en faisant attention de ne pas passer à travers les ponts de neige, pour atteindre le refuge de Tourond. Comme il n’était pas très tard, nous avons fait l’aller-retour vers la cascade de la Pisse où nous avons piqueniqué. Le retour offrait une belle vue sur la vallée du Tourond.

15 juillet : Lacs de Crupillouse (1/2 tour) puis Saut du Laire : (Topo utilisé). Au programme : les Lacs de Crupillouse, Chantal nous en a fait rêver mais la pluie et l’orage en ont décidé autrement. Nous sommes partis du hameau « Les Baumes » pour une belle montée remplie de fleurs et une vue plongeante sur la vallée. Tout se passaient bien, il y avait même quelques chamois jouaient à cache-cache avec nous ou qui nous observé d’en haut, mais après 2 kilomètres les gros nuages qui sont apparus, la pluie qui commençait à tomber, les éclairs et le grondement du tonnerre nous ont contraints à retourner au gîte où nous avons pris le piquenique et tué le temps avec un jeu de dés. L’après midi le ciel, redevenu bleu, nous a autorisés une belle rando improvisée à partir du Gîte, « Le saut du Laire » ou nous avons surpris quelques marmottes et admiré fleurs et paysages.

16 juillet : Pic du Palastre : (Topo utilisé). Le ciel n’étant pas encore encourageant, nous avons choisi une randonnée moins longue que le lac de Cédéra prévue. Nous sommes partis des Richards, au nord du Pont du Fossé pour la boucle passant par le col du Palastre. Arrivés au col, comme les nuages commençaient à se faire menaçants, nous avons décidé de raccourcir la rando par un aller-retour. Nous n’avons pas résisté à l’appel du sommet du Palastre qui n’étant pas très loin, avant de faire demi-tour et de s’équiper pour affronter la pluie.

17 juillet : Le tour de Coste Belle : (Topo utilisé). Très belle journée, mais il fallait rentrer, donc petite randonnée à partir du Pont du Fossé. Montée sympa dans les bois avec vue sur la vallée du Drac, les sommets du Dévoluy, en zoomant nous avons même entrevu les paraboles du Pic de Bure, le sommet du Palastre que nous avions franchi la veille. Les ruines de Coste Belle ne valent pas le détour, mais les fleurs et le piquenique devant ce merveilleux paysage nous ont enchantés.

Prapic – Lac des Estaris

30 Juin

30 Juin Prapic Pour notre grosse randonnée avant notre week-end d’été, nous avions programmé un sommet à plus de 300M. (Topo utilisé).

Après avoir dormis à proximité du point de départ, nous sommes partis de Prapic pour une monté vers le lac des Pisses partiellement gelé. Beaucoup de ruisseaux belles cascade et de fleurs ont agrémenté cette monté. Pour atteindre le grand lac des Estaris, d’un bleu magnifique avec sa calotte de glace à peine fragmentée, nous avons suivi un long sentier sans grosse montée et traversé quelques névés. Pour atteindre le col de Fressinières il a fallu traverser également des névés de plus en plus imposants. Mais quels paysages merveilleux sur les montagnes et lacs environnement. Au col, avec plus de 1400m de dénivelé dans les jambes et voyant le chemin pour atteindre le sommet encore plus enneigé, nous avons décidé de redescendre pour un repos bien mérité sur les relax de la plateforme aménagée que nous avions repérée de loin. Retour au voiture le chemin le plus cours passant dans les alpages et en forêt.

Les 3 Becs

16 Juin

16 Juin Les 3 Becs Longue randonnée, mais c’est toujours un grand plaisir de marcher dans la forêt de Saou. (Topo utilisé).

Nous sommes partis de l’auberge des Dauphins pour une montée longue mais agréable dans la grande combe  jusqu’au Virage du pré de l’Ane. Nous avons ensuite pris le GR vers le Rocher de la laveuse où un petit tour dans la grotte s’impose. Belles vues sur la vallée de la Drôme. Nous avons enchainé les 3 Becs dans son paysage magnifique. Entre le Signal et le Veyou, nous avons aperçu 2 chamois en contre bas mais pas une seule marmotte. Nous avons rejoint notre point de départ par la Porte de Barry et le refuge des Princes.

La Vanige

3 Juin

3 Juin La montagne de Haute Huche & Vanige Nous avons eu chaud pour cette randonnée entre l’Ouvèze et l’Eygue. (Topo utilisé).

A partir de Saint Auban sur Ouvèze nous sommes montés au milieu des genets en fleur jusqu’jusqu’à la Vanige en passant par le ravin de Pié-Loubet et en admirant les beau panoramas. Nous avons mangé au sommet où les petites fleurs dansaient pour nous. A la redescente, au col  du Rocher Percé, nous n’avons pas pu résister à l’envi de voir ce rocher percé même si la montée nécessite d’utiliser les mains par endroits.

Le rocher d’Abraham

19 Mai

19 Mai Le rocher d’Abraham Très belle randonnée en Ardèche, avec de beaux panoramas et quelques passages délicats d’escalade en crête pour des randonneurs. (Topo utilisé).

Partis du petit village de Mayres pour faire cette randonnée dans le sens inverse du topo.  La montée est agréable en forêt avec  des murs en pierres. Pour atteindre le sommet et aller voir de plus près la statue il faut s’aider des mains ainsi que pour poursuivre en crête. Mais quelle récompense d’être dans ce magnifique panorama. Pour la descente nous avons allongé la rando, par rapport au topo, pour prolonger le plaisir de marcher en crête. La descente , également en forêt, passe à proximité de belles cascades.

Week-End à la Sainte Baume

10 Mai

Week-end Ascension La Sainte Baume Nous sommes partis dans le massif de la Sainte Baume pour randonner ce long week-end d’Ascension en logeant à l’Hostellerie de la Ste Baume. La météo n’était pas au rendez-vous, mais elle nous a permis de marcher les 3 premiers jours sans pluie avec des passages de nuage et de brumes. Nous avons été impressionnés par le très grand nombre d’Asphodèle en fleur tout au long de la crête.

 

10 Mai Riboux – La Sainte Baume Départ de Donzère en minibus, merci la municipalité, pour se rendre au point de départ au sud du massif, un peu après Riboux. (Topo utilisé)

Montée jusqu’à la crête du massif au  col de St Pilon où les beaux panoramas au nord et au sud était ternis par les brumes. Après un aller-retour à la chapelle des parisiens, nous avons suivi la crête vers l’ouest jusqu’aux premières antennes en passant par la chapelle St Pilon d’où l’on aperçoit les constructions accrochés à la paroi devant la grotte de Marie Madeleine. La descente est caillouteuse et passe près de captages d’eau et d’un ancien et curieux four à cade. Nous avons trouvé la route longue et très tortueuse dans le minibus pour atteindre l’Hostellerie.

 

12 Mai Du col de St pilon au Paradis Pour éviter la longue route en lacet de la veille , nous décidons de partir du nord pour atteindre la crête, contrairement à ce que prévoyait le programme des randonnées. (Tracé choisi sur carte)

Départ de l’Hostellerie pour remonter au col de St Pilon par le chemin Giniez. Nous avons pris le temps de visiter la grotte dont nous avions aperçu l’entrée la veille, revu la chapelle des Parisiens et les oratoires. Arrivés au col nous avons longé la crête vers l’est en passant par la croix des Béguines (passage aérien), le signal des Béguines jusqu’au pas de l’Aï. Nous sommes descendus pas le pas d’ l’Aï pour aller au Paradis, espace tranquille entouré de rochers. Nous sommes redescendus par le sentier Merveilleux au milieu d’arbres majestueux.

 

13 Mai Pic de Bertagne Nous avons pris le risque de passer par le passage en pointillé sur la carte pour rejoindre la crête à partir de Plan-d’Aups-Ste-Baume et programmer d’aller voir l’ancienne glacière. (Tracé choisi sur carte)

Nous sommes partis du parking sur la route montant aux antennes partant de Plan-d’Aups-Ste-Baume. Après avoir monté un peu plus de 500 mètres sur la route, nous avons pris la piste à droite pour rejoindre le sentier montant sur la crête. Le sentier est très bien balisé en jaune et les difficultés, que l’on présentait au vue des pointillés sur la carte, se sont avérées de moindre importance. Bien sûr il y a quelques passages où il faut s’aider des mains, mais pas de réels obstacles à surmonter pour atteindre la crête. Direction l’ouest jusqu’au col du Fauge, en passant à proximité de nombreuses antennes, une brebis prête à mettre bas, son troupeau un peu plus loin, puis le pic de Bertagne. Retour au col de Fauge pour emprunter le vallon de l’Aigle avec des rochers aux formes particulières. Montée au pas de Cugens d’où l’on a une vue sur la route en lacets que l’on a emprunté le premier jour. On entendait les motos qui se régalaient dans ces virages. Descente vers la glacière impressionnante par son diamètre, sa profondeur et ses murs de pierres. Retour au minibus par le col de Bertagne.

La grotte et le Pas de Pabro

21 Avr

21  Avril La grotte et le Pas de Pabro Magnifique randonnée très variée sur la Grande Courmouse pour cette journée estivale. (Topo utilisé).

Nous sommes partis de Châtelus, peu après Pont en Royans pour une montée raide dans les bois jusqu’à la grotte de Pabro. Après la visite d’une partite de cette belle grotte avec ses superbes stalagmites et draperies, montée sur le plateau de la Grande Courmouse par le Pas de Pabro. La montée était raide pour arriver à la grotte, mais pour grimper, doit on dire escalader, jusqu’au Pas de Pabro c’était encore plus pentu avec un terrain glissant et des cailloux que roulent. Heureusement ce long passage est équipé de cordes très utiles. Sur le plateau les pentes et les sous bois sont des plus agréables avec des points de vue magnifiques de part et d’autre de la Grande Courmouse. Passage au Pas des Voûtes ainsi qu’aux deux belvédères sur les gorges de la Bourne. Descente par le Pas de l’Allier sur le sentier en pente douce avec en permanence le panorama imprenable sur la vallée de la Vernaison. Nous avons eu chaud lors de cette descente sous le soleil et sur les rochers.

Le sentier du Facteur – Vallée de la Ganière

8 Avr

08 Avril Le sentier du Facteur – La Ganière C’est toujours un plaisir de se balader dans des endroits sauvages que nous offrent l’Ardèche. La vallée de la Ganière, prés des Vans était notre terrain de jeu pour ce second dimanche d’avril. (Topo utilisé).

Nous sommes partis confiant, car la météo nous annonçait de la pluie qu’en fin d’après-midi. Ceci malgré les quelques gouttes de pluie qui s’arrêtaient de tomber puis reprenaient de temps en temps. Départ du petit village de Brahic pour une descente à Murjas. Nous avons été surpris de la «petite superette » en libre service avec des produits locaux. Pas de personnel, le pesage et la caisse sont à utiliser par les clients. C’est rassurant que ce système puisse exister. Nous avons remonté la Ganière de Murjas jusqu’à La Coste dans un paysage sauvage où l’homme a laissé sa trace dans ses constructions de murs en pierre pour soutenir les sentiers ou les terres cultivées. A l’arrivée au bel hameau en pierre de La Coste la pluie s’étant renforcée, nous avons décidé de retourner aux voitures par le chemin le plus rapide. La rando étant été raccourci, nous avons opté pour un repas à l’abri et au chaud dans une brasserie des Vans.

Les Dentelles de Montmirail

24 Mar

25 Mars Dentelles de Montmirail..Il y avait longtemps que nous n’avions pas marché dans les dentelles de Montmirail, le choix a été judicieux pour une bonne activité physique dans un cadre magnifique. (Topo utilisé).

Nous sommes partis du parking du Col du Cayron, à l’est de Gigondas, en direction de la crête de Saint Aman dont les antennes nous apparaissaient à l’est. Nous avons rapidement quitté la large piste pour monter sur la crête à notre gauche afin de profiter du paysage au nord et sur les dentelles Sarrasines. Après cette première crête nous sommes montés au point culminant de la crête de St Aman par le petit sentier raide au nord. Après une petite pause pour contempler le panorama, nous sommes redescendus par la piste qui longe les antennes et nous avons rejoint Château Neuf Redordier en par un chemin à travers les vignes. A la chapelle Saint Christophe nous avons décidé de passer par la crête des dentelles Sarrasines plutôt que Vallat de l’Aiguille proposé par le topo. La montée est physique, le sentier pas très évident à suivre mais quelle bonheur de se retrouver dans ce paysage majestueux. Nous avons rejoint le col d’Aslau pour coller au topo et pris la piste pour rejoindre notre point de départ.