Sanctuaire St Gens et l’Aven de Valescure

15 Juin

15 Juin Sanctuaire St Gens et l’Aven de Valescure . La météo annonçant des orages nous avons trouvé un lieu qui présentait moins de risque. C’est dans le Vaucluse que nous sommes partis pour cette rando de mi-juin. (Topo utilisé).

Nous sommes partis de Saumane en Vaucluse, après avoir admiré son superbe château, direction nord par le chemin de St Gens (GRP) qui part en une belle calade. Avant de quitter le GRP nous sommes passés près d’une énooormes « borie », qui n’était pas ronde mais toute en pierres sèches et très longue (2 pièces à l’intérieur) et très haute. A l’intérieur on remarque bien la technique d’empilage des pierres pour monter le toit. Nous avons pris un petit chemin descendant au sanctuaire de St Gens qui nous a offert de belles vues sur cette vallée très étroite et sur le sanctuaire. L’histoire de St Gens est particulière et intéressante à découvrir. Nous avons monté la combe de la Fontaine miraculeuse par le GR91. Arrivés à une tour de guet nous avons pris le petit sentier sur la gauche qui serpente dans une magnifique combe avec ses rochers sculptés et troués, ainsi qu’une gigantesque arche pour atteindre l’aven de Valescure. Cette grotte est très grande, l’accès au fond est réservé aux spéléos avertis et possède 2 accès de forme très différente. Plus bas nous avons rejoint le GR que nous avons laissé au bout de quelques minutes pour se diriger vers Saumane.

Publicités

Col de Porte – Col du Rosier & Sabots de Vénus

2 Juin

2 Juin Col de Porte – Col du Rosier & Sabots de Vénus . Cette rando a été programmée pour voir les Sabots de Venus (orchidée rare et protégée) car nous en avions déjà vu beaucoup lors de la même rando faite en 2015. (Topo utilisé).

Nous sommes partis du village de Menée, nous avons pris le chemin balisé vert-jaune qui passe à proximité des ruines du château de Menée. Nous avons continué à monter pour voir les grottes indiquées sur la carte, quelques ancolie et beaucoup de gentianes de Koch dans cette montée et au pied de la falaise. Passage au col de Porte puis au col du Rosier où nous avons piqueniqué à l’ombre bien appréciée.. L’après midi direction le col de Sambuc sur un chemin en dévers avec des pierriers instables qu’il fallait traverser avec prudence. Belles vues sur le cirque d’Archiane, le rocher de Conbeau, Piè Ferré, enfin tout le Glandasse et, quelques Sabots de Venus fleuris étaient au rendez-vous. Il y avait beaucoup de plans qui sortaient de terre, nous sommes venus 2 semaines trop tôt pour en voir autant que la dernière fois. Descente en lacet sur les Nonnières, contrairement en 2015nous avons évité la remontée sur Benevise au profit de la piste qui longe la rive gauche de la rivière puis la traverse et rejoint la route 2 km avant Menée.

Week-end dans le VAR

1 Mai

1° au 5 Mai Week-end dans le Var. Week-end très réussi avec une très bonne météo, tout le programme prévu réalisé, des randonnées avec du dénivelé et de beaux panoramas comme on aime. L’hébergement dans un village vacances de Sanary était confortable et nous avons apprécié sa bonne cuisine.

1° mai : La Pyramide de Cassini: (Topo utilisé). Nous sommes partis un peu au nord de « Le Revest les eaux » pour une montée agréable au milieu des pins puis dans la garrigue et sur les pierriers de calcaire jusqu’à la Pyramide Cassini avec ses multitudes d’antennes. Belles vues sur le relief au nord et sur la rade de Toulon au sud. Après un petit passage un peu technique à la descente nous avons croisé de belles fleurs des failles et des petits avens. Au retour, passage au dessus de l’immense  carrière de Fiéraquet dominant Toulon et nous avons au programme vu le mont Caume du samedi.

2 mai : Barre de Cuers et Pilon Saint-Clément: (Topo utilisé). Direction Belgentier pour une grosse randonnée en crête. Nous sommes montés sur la crête se par le GR9-GR51 au milieu des pins et dans la garrigue. La crête nous donne des beaux panoramas de part et d’autres et le sol jonché de pierres de calcaire fourni une excellente matière première à Laurent pour son talent dans la création de cairns artistiques. Au retour par le nord de la crête, nous sommes passés à proximité de la centrale photovoltaïque que nous avions aperçue depuis la crête.

3° mai : Baou de Quatre Ouro et Croupatier par les grottes: (Topo utilisé). Rude randonnée au départ d’Ollioules. Une petite demi-heure après le départ, voici la première grotte qui a été utilisée comme bergerie. Plus nous montions, plus le panorama sur la mer s’agrandissait. Quelques uns d’entre nous sont partis pour une petite boucle  à « l’Arche de l’Alliance » proposée par le topo. Nous ne sommes pas parvenus à faire cette boucle, pas facile de s’orienter au milieu de ces nombreux chemins peu visibles d’autant plus que la précision du GPS n’est pas au top au milieu des grandes barres rocheuse. Nous avons poursuivi en crête voir la Grotte du Croupatier et la Grotte Sud « du gaz », puis direction au Cap Gros avec sa vue à 360°. A partir du Cap la descente est raide, heureusement bien aménagée au début pour rejoindre le sentier longeant les falaises, paradis de grimpeurs avec vue sur le port de Toulon et ses bateaux.

4 mai : Le Mont Caume au départ de Le Revest-les-Eaux: (Topo utilisé). Nous sommes montés jusqu’au Col des Morts par le même chemin descendu le premier jour. Nous avons contourné la barre rocheuse  de la Baume Fer par le nord pour grimper sur le Mont Caume par l’est par une échelle. Nous nous sommes attardés pour visiter cet ancien fort jusqu’à son extrémité ouest et admirer la vue sur la rade de Toulon et les montagnes de l’arrière pays. Puis descente vers notre point de départ à travers les buis, chênes et pins.

5 mai : Éléphant de Pierre sur le Plateau de Siou Blanc: (Topo utilisé). Direction un endroit perdu entre le circuit Paul Ricard et Belgentier pour une petite randonnée au milieu des avens. Nous sommes partis à proximité de l’aven Claude vers l’ouest direction de l’aven des trois moulins puis l’impressionnant Eléphant de pierre. Comme la nature fait des choses remarquables ! Après que l’un d’entre nous ait joué au cornac nous nous sommes dirigés vers l’Abîme des Morts. Nous avons continué à suivre le topo, mais comme le temps menaçait, que nous avions senti quelques gouttes, que le week-end était déjà bien rempli et que nous avions de la route pour rentrer, nous avons raccourci la randonnée pour rejoindre notre minibus prêté par la municipalité.

Crête de Bluye

14 Avr

14° Avril Crête de Bluye.Groupe restreint pour cette randonnée au nord du Ventoux. Le fond de l’air était frais mais avec un soleil radieux ce fut un grand plaisir de se balader en crête. (Topo utilisé).

Nous sommes partis de Saint Léger du Ventoux pour suivre le Toulourenc vers l’ouest par le GR91. Belles vues sur la vallée puis les gorges du Toulourenc surplombée par le majestueux mont Ventoux encore enneigé et quelques iris nains. Lorsque les gorges se sont évasées nous sommes montés sur un petit chemin dans les bois et qui monte de plus en plus fort, surtout les derniers 300m. Arrivés au col quel beau panorama sur la vallée de l’Ouvèze, jusqu’au Dévoluy. Nous avons longé cette crête vers le sud-est pour trouver une croix très récente au sommet et un joli coin piquenique avec vue sur le Ventoux. Après avoir profité un maximum de ce coin, nous avons continué pour rejoindre le GR qui nous a ramené au point de départ.

Cote Blanche

7 Avr

07° Avril Cote Blanche .La météo nous a contraint de changer notre programme, pluie partout dans la région sauf au nord de Crest, c’est donc là bas que nous nous sommes dirigés pour une rando prévue à la denière minute. Merci pour les sites de Météo et de randonnée. (Topo utilisé).

Nous sommes partis un peu au nord de Plan de Baix dans la vallée de la Gervanne . Après être descendu dans la combe avec des grandes falaises de calcaire qui laissent à penser qu’il y a eu de grands effondrements. Puis nous sommes montés sur la crête en suivant les chemins bien balisés. Nous n’avons pas pu résister à un petit aller-retour au point culminant où un magnifique panorama à 360° nous attendait. La descente en crête vers le sud offre également de belles vues de part et d’autre. Après le piquenique nous avons allongé la rando en nous dirigeant vers Lozeron. A la fourche (altitude 760m) nous avons pris à gauche dans l’idée de prendre le chemin en pointillé passant au nord de « Les trois coups) mais ce chemin que l’on a deviné est impraticable. Nous avons poursuivi vers le sud pour prendre le chemin sur la gauche, (chemin qui fait une boucle en trait noir sur la carte) que nous avons lâché au virage serré à gauche, qui ramène le chemin vers Les Rolands,  pour prendre une petite sente montante (non noté sur la carte), qui longe et rejoint le chemin qui mène au Vingt Cinq. Nous avons eu de la chance qu’il y ait ce chemin car nous avions envisagé soit de couper pour rejoindre le grand chemin du retour, mais la forêt est dense et la pente raide, soit de passer par Les Rolands, se qui aurait rallongé encore cette sortie.

Salavas -Col de la Cize

23 Mar

23° Mars Salavas -Col de la Cize .Très belle journée ensoleillée et chaude pour cette première randonnée du pirntemps qui nous a emmenés en Ardèche sur les crête au sud-ouest de Vallon Pont d’Arc. (Topo utilisé).

Nous somme partis de Salavas pour suivre le GR durant plus de 3 km pour le quitter et monter en crête que nous avons suivie sur près de 5 km et qui nous a offert de magnifique vues, d’abord au nord sur les environs de Vallon Pont d’Arc puis sur le coté Est, la dent de Rez et le mont Ventoux. Beaucoup de buis pas encore mangés par la pyrale, mais les chenilles étaient très présentes pendues au bout de leur fil. Après un ou deux passages plus délicats nous avons atteint le cole de la Cize. Nous sommes repartis en crête que nous avons quittée un km après le col pour descendre vers Prade et ses belles maisons en pierres ; puis La Boriette et notre point de départ par un grande piste. Cette randonnée a été éprouvante par la chaleur et les longs passages sur des grandes pistes.

Week-end raquettes en Chartreuse

9 Mar

09 au 10 mars Week-end raquettes en Chartreuse. Week-end réussit malgré la météo qui nous a apporté un peu de pluie le samedi et la manque de neige le dimanche étant plus bas en altitude. Nous aurions préféré une neige plus abondante et plus fraiche, mais nous avons quand même pu chausser les raquettes le 1° jour. Le gîte des 4 chemins à St Pierre de Chartreuse a été super accueillant

09 mars : Crêtes du mont Fromage : (Topo utilisé). Nous sommes partis du col de Porte pour faire cette rando raquettes en sens inverse du topo. Nous avions dans l’idée de rajouter la montée au Charmant Som si le temps (météo et planning) nous le permettait. Après 1 heure et demie de marche en forêt sur une neige dure nous décidons de faire un aller retour au sommet de la Pinéa qui se trouvait à proximité. La montée est très raide et une petite pluie froide et le brouillard au sommet nous ont convaincu d’y renoncer au 2/3 du chemin. Nous avons piqueniqué sur un petit replat qui nous offrait une belle vue sur la vallée. L’après midi direction les crêtes du Mont Fromage essentiellement en forêt. Arrivés à l’oratoire, bien qu’il nous restait du temps pour le faire, nous avons renoncé à l’ascension du Chrmant Som car il était totalement pris dans la brouillard. Après un petit grog à l’Hysope pris à St Pierre nous avons rejoint le gîte où un bon diner nous attendait.

10 mars : Mont & Fort du Saint Eynard : (Topo utilisé). Au départ du Sappey, pas besoin de raquettes car il ne restait que quelques névés. Nous sommes montés sur la crête en longeant les pistes de ski et un parcours accrobranche. Arrivés en crête quel panorama, d’abord sur la vallée de l’Isère, les massifs des 7 Laux, de Belledone  et du Taillefert que nous avions gravit il y a près de 4 ans. Plus nous avancions vers le sud, plus Grenoble et sa citée universitaire, qui faisait remonter des souvenirs d’étudiant pour certains, se découvrait ainsi que le Vercors et le Mont Aiguille si caractéristique. Après le piquenique au Fort où nous avons déambulé dans ses parties accessibles, nous sommes redescendus par le chemin le plus court car la route du retour nous attendait.

La montagne de la Lance

23 Fév

23° Février La montagne de la Lance. Belle journée ensoleillée pour cette randonnée sur la montagne de la Lance. (Topo utilisé).

Nous sommes partis du vieux village de Teyssières pour monter en longeant le Lez jusqu’à une clairière au niveau du col. A cet endroit nous avons pris le petit sentier à gauche, marqué d’une croix jaune mais qui est balisé plus loin par des flèches rouges ou des points jaunes. La montée est raide et il faut bien chercher le balisage pour atteindre la crête une petite centaine de mètre au sud du rocher Garaux et sa croix marquant le point culminant de la Lance. Etant en avance sur l’horaire nous sommes allés au sommet puis suivi la crête vers le nord jusqu’au point qui permet de voir la vue au nord. Puis ½ tour vers le sud en direction du col de Lachaud que nous avons atteint après le piquenique au soleil. Contrairement au topo, nous avons contourné Serre Lachaud par le sud sur le GRP du tour du pays de Dieulefit qui s’avère, à cet endroit, être une grande piste qui monte fortement et en plein soleil. Heureusement que nous n’étions pas en été et qu’il y avait un petit air rafraichissant.

Serre Gros

10 Fév

10° Février Serre Gros. Randonnée conviviale au Trou du Furet pour cette première sortie de février. En effet nous avons décidé de faire notre « repas trappeur » annuel en faisant un petit barbecue. Comme nous aimons bien notre petit confort, c’est dans une cabane équipée d’une cheminée que nous avons mangé. Quelques anciens randonneurs nous ont également accompagnés pour profiter de cette journée.

Nous sommes partis de la carrière, au sud-ouest d’Eyzahut pour monter jusqu’au Trou du Furet. De là nous avons suivi la crête avec ses beaux panoramas au nord. Nous avons contourné le ravin de Bisquerle pour atteindre le sommet de Serre Gros et sa spirale en pierres. Après avoir profité de la vue à 360° nous sommes descendus jusqu’à la porte rouge qui donne le vertige. La neige n’était pas très abondante mais dans certaine congère nous nous enfoncions jusqu’au genoux et plus. Nous avons rejoint la cabane cachée dans la végétation pour y faire notre sympathique repas. La météo prévoyant des précipitations en milieu d’après-midi, nous sommes rentrés par les crêtes jusqu’à la carrière.

Le bois de Païolive

26 Jan

26° Janvier Le bois de Païolive. Quel plaisir de se perdre dans ce bois insolite avec ses passages ludiques entre les rochers et ses superbes panoramas sur les gorges du Chassezac. (Topo utilisé).

Nous sommes partis du parking au sud du carrefour des trois seigneurs pour une première petite boucle au milieu des rochers que nous avons pris plaisir à escalader et à franchir, parfois en rampant au travers des grottes. L’ambiance donnée par les mousses et lichens accrochés aux arbres était particulière et dépaysante . La suite de la rando vers l’Ermitage St Eugène nous a fait passée par des points de vue formidables sur les gorges du Chassezac. La dernière boucle possède de nombreux dolmens plus impressionnants les uns que les autres.