Le Cirque de Gens

5 Jan

05° Janvier Le Cirque de Gens  Superbes vues et de très beaux passages dans les bois avec des rochers impressionnants dans cette randonnée Ardéchoise. (Topo utilisé).

Nous sommes partis du village de Chauzon en direction du nord, nous nous sommes arrêtés un instant sur le belvédère pour admirer les gorges de l’Ardèche en aval de Balazuc, pour atteindre Audon où nous avons bifurqué vers l’ouest avec un chien venu se promener avec nous. Arrivés à la route goudronnée, nous l’avons pris en direction du sud pour la quitter et longer le ruisseau de Gournier, pratiquement à sec, puis la Ligne jusqu’au confluent avec l’Ardèche où nous avons piqueniqué en hauteur devant un magnifique panorama sur les falaises bordant l’Ardèche. L’après midi nous avons marché en bord de falaise pour faire le tour du cirque de Gens où de nombreux grimpeurs se régalaient dans ces falaises verticales. Au bout du cirque, nous sommes montés par la petite cheminée nécessitant de s’aider des mains pour atteindre le chemin qui nous a ramené au point de départ où le chien nous s’est couché l’air épuisé.

Publicités

Rochecolombe

1 Déc

1° Décembre Rochecolombe  Encore un changement de programme, cette fois ci c’est pour éviter les contraintes de circulation dus aux gilets jaunes. Nous sommes partis faire le sommet ouest de la forêt de Saou avec une météo très clémente. (Topo utilisé).

A partir du village de Saou, nous sommes montés à travers bois vers « Le Maupas », nous n’avons pas résisté à l’appel du sommet de « La Poupoune » pour admirer la vue. Arriver sur la crête, à la côte 884 m, nous sommes un peu descendu vers le sud pour voir une grotte, puis nous avons longé la crête direction nord en admirant les panoramas sur les 3 Becs et le Dévoluy à l’est et sur la vallée du Rhône à l’ouest. Après le piquenique au sommet nous avons continué en crête pour descendre par le Pas de l’Echelette et contourner Rochecolombe par l’ouest afin de rejoindre notre point de départ.

L’écluse du Paty

10 Nov

10 Novembre L’écluse du Paty Changement de programme pour trouver un endroit où marcher en évitant la pluie omniprésente. C’est au sud Est du mot Ventoux que nous avons décidé d’aller randonner, et nous avons eu raison car nous avons eu un ciel couvert mais pas de précipitation. (Topo utilisé).

Nous sommes partis de Malaucène pour une montée dans les bois du chemin de croix de N.D du Groseau à la chapelle de Piaud. Nous empruntons le GR de pays du tour des Dentelles de Montmirail, mais il y a beaucoup de chemins marqués GR et nous nous sommes un peu égaré et avons fait demi tour pour retrouver la bonne direction. Il faut dire que le soleil, caché par les nuages, ne nous a pas aidés pour l’orientation. Nous avons vu tout de même de beaux panoramas, notamment le château du Barroux avec les dentelles en arrière plan. Le lac du Paty était tristement bas. Retour à Malaucène sans soucis pour prendre une boisson réconfortante avant de rejoindre les voitures.

Les-grottes-sarrasines-ruines-de-beconne

13 Oct

14 Octobre Les-grottes-sarrasines-ruines-de-beconne Beau temps magnifique lors de cette randonnée au nord-ouest de la Lance. (Topo utilisé).

Départ du village de la Roche Saint Secret pour une montée jusqu’à la ferme de la Lance, lieu de souvenir de la 2nde guerre mondiale, où nous avons rencontré un paisible troupeau de vache qui paissaient devant un beau panorama sur la vallée du Rhône. Après l’aire de départ de parapente, où l’on a pu voir les montagnes du Grand Ferrand dans la Dévoluy jusqu’à la forêt de Saou. Nous avons fait confiance au guide pour choisir le bon chemin parmi toutes ces pistes. Au niveau de la Baume Vachon, le sentier, en pointillé qui monte en crête sur la carte, a été introuvable, nous sommes donc passés par le grand sentier qui rejoint le col de Bonnardel. Les cairns nous ont conduits au grottes Sarasines occupées dans la période protohistorique. Après le piquenique nous avons descendu le Ravin de Maravant pour aller visiter les ruines de Béconne. Nous avons rejoint le point de dépar par le GR9 passant par le col de la Roche.

Crêtes du Grand Barry-Gaudichart

15 Sep

15 Septembre Crêtes du Grand Barry-Gaudichart Temps magnifique pour cette randonnée au dominant la vallée de la Drôme. (Topo utilisé).

Nous sommes partis de Vercheny pour monter en crête direction las Aiguilles. Long passage en crête avec de beaux panoramas sur la vallée de la Drôme. Nous avons piqueniqué au sommet de Gaudichart et sommes redescendu retrouver les voitures par la Combe.

Tête de Mouret – Pas de l’Eygues

2 Sep

02 Septembre Tête de Mouret – Pas de l’Eygues Beau temps pour cette randonnée de reprise de la saison au alentour de Rémuzat dans la vallée de l’Eygue. (Topo utilisé).

Partis de Rémuzat pour une montée agréable sur une grande piste puis en forêt jusqu’au pas de l’Eygues. Nous avons pris la piste plein sud en direction du vieux village de Clermont avec un passage sur une vire donnant une magnifique vue sur la vallée. Après avoir visité la cabane de Clermont nous sommes montés à la Tête du Mouret, puis retour sur Rémuzat par un sentier pour « randonneurs confirmés » avec des passages étroits et aériens.

Week-end dans la vallée du Drac Blanc

14 Juil

14 au 17 juillet Week-end dans la vallée du Drac Blanc. Week-end bien réussit malgré la météo qui nous a empêchés de suivre le programme, mais nous avons pu tout de même marcher dans de magnifiques paysages. La ferme auberge de Prapic, où nous avons logé, nous a permis de suivre la finale et la France a été championne du monde.

14 juillet : Cascade de la Pisse : (Topo utilisé). Après la route pour atteindre le point de départ ‘Les Borels dans la vallée de Champoléon), une petite rando était prévue. Belle montée en forêt avec de belles fleurs de montagne. Il a fallu traverser quelques névés, en faisant attention de ne pas passer à travers les ponts de neige, pour atteindre le refuge de Tourond. Comme il n’était pas très tard, nous avons fait l’aller-retour vers la cascade de la Pisse où nous avons piqueniqué. Le retour offrait une belle vue sur la vallée du Tourond.

15 juillet : Lacs de Crupillouse (1/2 tour) puis Saut du Laire : (Topo utilisé). Au programme : les Lacs de Crupillouse, Chantal nous en a fait rêver mais la pluie et l’orage en ont décidé autrement. Nous sommes partis du hameau « Les Baumes » pour une belle montée remplie de fleurs et une vue plongeante sur la vallée. Tout se passaient bien, il y avait même quelques chamois jouaient à cache-cache avec nous ou qui nous observé d’en haut, mais après 2 kilomètres les gros nuages qui sont apparus, la pluie qui commençait à tomber, les éclairs et le grondement du tonnerre nous ont contraints à retourner au gîte où nous avons pris le piquenique et tué le temps avec un jeu de dés. L’après midi le ciel, redevenu bleu, nous a autorisés une belle rando improvisée à partir du Gîte, « Le saut du Laire » ou nous avons surpris quelques marmottes et admiré fleurs et paysages.

16 juillet : Pic du Palastre : (Topo utilisé). Le ciel n’étant pas encore encourageant, nous avons choisi une randonnée moins longue que le lac de Cédéra prévue. Nous sommes partis des Richards, au nord du Pont du Fossé pour la boucle passant par le col du Palastre. Arrivés au col, comme les nuages commençaient à se faire menaçants, nous avons décidé de raccourcir la rando par un aller-retour. Nous n’avons pas résisté à l’appel du sommet du Palastre qui n’étant pas très loin, avant de faire demi-tour et de s’équiper pour affronter la pluie.

17 juillet : Le tour de Coste Belle : (Topo utilisé). Très belle journée, mais il fallait rentrer, donc petite randonnée à partir du Pont du Fossé. Montée sympa dans les bois avec vue sur la vallée du Drac, les sommets du Dévoluy, en zoomant nous avons même entrevu les paraboles du Pic de Bure, le sommet du Palastre que nous avions franchi la veille. Les ruines de Coste Belle ne valent pas le détour, mais les fleurs et le piquenique devant ce merveilleux paysage nous ont enchantés.

Prapic – Lac des Estaris

30 Juin

30 Juin Prapic Pour notre grosse randonnée avant notre week-end d’été, nous avions programmé un sommet à plus de 300M. (Topo utilisé).

Après avoir dormis à proximité du point de départ, nous sommes partis de Prapic pour une monté vers le lac des Pisses partiellement gelé. Beaucoup de ruisseaux belles cascade et de fleurs ont agrémenté cette monté. Pour atteindre le grand lac des Estaris, d’un bleu magnifique avec sa calotte de glace à peine fragmentée, nous avons suivi un long sentier sans grosse montée et traversé quelques névés. Pour atteindre le col de Fressinières il a fallu traverser également des névés de plus en plus imposants. Mais quels paysages merveilleux sur les montagnes et lacs environnement. Au col, avec plus de 1400m de dénivelé dans les jambes et voyant le chemin pour atteindre le sommet encore plus enneigé, nous avons décidé de redescendre pour un repos bien mérité sur les relax de la plateforme aménagée que nous avions repérée de loin. Retour au voiture le chemin le plus cours passant dans les alpages et en forêt.

Les 3 Becs

16 Juin

16 Juin Les 3 Becs Longue randonnée, mais c’est toujours un grand plaisir de marcher dans la forêt de Saou. (Topo utilisé).

Nous sommes partis de l’auberge des Dauphins pour une montée longue mais agréable dans la grande combe  jusqu’au Virage du pré de l’Ane. Nous avons ensuite pris le GR vers le Rocher de la laveuse où un petit tour dans la grotte s’impose. Belles vues sur la vallée de la Drôme. Nous avons enchainé les 3 Becs dans son paysage magnifique. Entre le Signal et le Veyou, nous avons aperçu 2 chamois en contre bas mais pas une seule marmotte. Nous avons rejoint notre point de départ par la Porte de Barry et le refuge des Princes.

La Vanige

3 Juin

3 Juin La montagne de Haute Huche & Vanige Nous avons eu chaud pour cette randonnée entre l’Ouvèze et l’Eygue. (Topo utilisé).

A partir de Saint Auban sur Ouvèze nous sommes montés au milieu des genets en fleur jusqu’jusqu’à la Vanige en passant par le ravin de Pié-Loubet et en admirant les beau panoramas. Nous avons mangé au sommet où les petites fleurs dansaient pour nous. A la redescente, au col  du Rocher Percé, nous n’avons pas pu résister à l’envi de voir ce rocher percé même si la montée nécessite d’utiliser les mains par endroits.